10-3-2018 Deux médailles d’or et une médaille d’argent

Rien de plus à signaler, sinon que c’est bien la peine d’être venu à PyeongChang pour suivre les résultats des courses depuis Twitter où Coeur Handisport, France Paralympique ou la page officiel FaceBook de Marie Bochet distribuent les résultats plus vite que Le Monde et même bien plus vite que l’Équipe. Sur le quotidien français du sport, à 8 heures 15, heures françaises, le titre est toujours consacré à Monaco le dauphin « qui s’envole » et la Une s’intitule God save les Bleus, ce qui en soi se comprend le jour de France-Angleterre.

Dans l’Équipe, sur les paralympiques, on sait juste à 8h15 le matin, au moment où l’on a déjà pris les informations du jour que « Les Jeux sont ouverts » et on a une liste des « Français à suivre ». Rien des courses de la nuit des Français non suivis par le journal.

Le Retard de l'Equipe

Deux médailles d’or pourtant, dans la nuit: celle de Marie Bochet en descente et celle de Benjamin Daviet en biathlon, sur l’épreuve de sprint.

Capture d'écran 2018-03-10 14.49.21

Et une d’argent, en descente également, obtenue par Arthur Bauchet, 17 ans.

Arthur_Bauchet-Argent-PyeongChang-2018-Paralympiques

À l’oreille, ça fait deux Bochet ou deux Bauchet. Alors qu’il y a un Bauchet et une Bochet. Je peux enfin clarifier les choses pour celles ou ceux qui m’avaient dit que j’avais fait une faute à Bauchet et que ça s’écrivait avec un « o ». Donc Arthur Bauchet, est le benjamin de l’équipe de France et Marie Bochet la porte-drapeau. Ils sont l’une et l’autre médaillés, ce qui va permettre à tout le monde de faire la connaissance d’Arthur.

Parce que cette nuit dans l’ambulance vers l’hôpital, non, plus tard, dans l’ambulance, je n’avais pas la tête à discuter l’orthographe de Bauchet-Bochet, plus tard dans la nuit donc, je discutais de ce que je faisais à PyeongChang, j’expliquais que j’étais avec la tribu Bochet et là, mon chevalier servant que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam, celui qui au moment où je suis parti en ambulance est monté avec moi presque par surprise pour traduire en Coréen ce que je disais de mes douleurs en français, celui qui, sans me connaître est parti à 21h30 à l’hôpital et n’est rentré qu’à deux heures du matin coréen, sur le chemin du retour donc me dit qu’il a vu Marie Bochet à la conférence de presse du matin. Voilà. Lui aussi va faire la connaissance d’Arthur Bauchet au club France où il s’occupe de la restauration. Et de Benjamin Daviet aussi.

Pour le reste, je vais bien, les prochaines courses, je les suivrai depuis la piste avec la tribu. Une saleté de petit caillou dans les reins m’a plié en deux au stade, durant la cérémonie d’ouverture; voilà pourquoi je n’ai pas fini le billet d’hier. Ça a été douloureusement long d’attendre la délégation française. Mais j’ai vu Marie avec son drapeau, en tête de la délégation, suivie des « fauteuils », Frédéric François et Yohann Taberlet. Mais je ne suis pas sûr de les avoir vu tous les deux. Pour les autres, j’avais trop de mal pour chercher à discerner les athlètes. Je n’ai même pas vu Cécile Hernandez.

Je me souviens d’une chose avant de partir, du sourire de Jeanne et de la joie autour de moi.

Capture d'écran 2018-03-10 14.59.39

Cet après-midi (ce matin en France), il fait beau à PyeongChang. CoeurHandisport est toujours plus efficace que l’Équipe et a déjà fait le bilan de la journée.

Capture d'écran 2018-03-10 14.47.18
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s